Test/Review Shimano Aldebaran 2015 51HG

Review-Aldebaran51HG
La première version de l’Aldebaran, sortie en 2009, c’est imposée comme une référence pour les leurres légers, le Core 51 en est la version « overseas ». 6 ans après Shimano Japon a revu pièce par pièce l’Aldebaran pour en faire le moulinet le plus léger du marché avec 135gr sur la balance. Annoncé à un prix public de 44 000JPY Hors Taxe au Japon, l’aldebaran se situe au niveau du Metanium. Nous allons voir les concessions que Shimano a du faire pour atteindre ce poids plume puis l’avis général sur le terrain.
Aldebaran-51HG Front

Modèle Aldebaran 51HG
Ratio 7.4:1
Récupération 74 cm
Poids 135 gr
Poids Bobine 11 gr
Roulements 9 S A-RB + 1
Longueur Manivelle 85 mm
Frein 4,5 Kg
Capacité 10lb-100m
Pays de fabrication Japon
Prix Public Japon 44 000 JPY HT
Prix Public US 419,99 US$ HT
Prix Publix France ND

Partie mécanique

L’Aldebaran 2015 bénéficie des dernières poignées (Knobs) Shimano disponibles pour l’instant uniquement sur cette série et sa version BFS LIMITED. Plus plate que les poignées Shimano habituelles telles que les Technical Grip, elles sont très légères et agréables. La manivelle en aluminium est très travaillée proche d’un modèle custom comme les AVAIL Offset mais dans un alliage plus léger que le Duralium. Probablement moins résistant mais ça ne devrait pas être un soucis pour les pêches légères pour lesquelles il est fait. Equipée de 4 roulements ce qui est appréciable, la manivelle est au niveau de ce qui ce fait de mieux à ce niveau là.
Aldebaran 51HG Parts- Inside view 1
Aldebaran 51HG Parts- Inside view
L’étoile de frein est faite en Aluminium on voit que la partie interne est évidée, la pièce N°12 est également travaillée et creusée. L’étoile de frein est bruyante (cliquet) comme la grande majorité des moulins de cette gamme. On peut regretter l’absence d’un roulement entre la pièce N°19 et le roulement a rouleaux (N°29).
Aldebaran 51HG Parts- Inside view 2
Aldebaran-51HG-Star-Drag
Le bouton de frein de friction lui n’est pas micrométrique, c’est une petite déception. Fait rare voir inédit chez Shimano le roulement N°26 situé dans la plaque N°191 ne supporte pas la bobine mais simplement le pignon (N°193), il s’agit d’un des deux roulements composant le X-Ship et permettant de maintenir la pièce 193 parfaitement alignée.
Aldebaran 51HG Parts- Inside view 3
Pour le système de frein Shimano Japon a opté pour une rondelle Carbone(N°33) dans la roue de commande(N°192), la déception est de trouver une rondelle conventionnelle sous la roue. Cette pièce ce change facilement mais il dommage de ne pas avoir un frein totalement carbone d’origine. La roue de commande est, comme sur la première génération d’Aldebaran MG, en Aluminium. Si en 2009 des doutes avaient été émis sur la durée de vie d’engrenage en Aluminium, le temps a prouvé que pour les pêches légères auxquels les Aldebaran sont destinés il ne s’agit pas d’un handicap. La pièce N°36 semble être dans un alliage différent de celui utilisé habituellement par Shimano pour cette pièce afin de gagner en poids.
Aldebaran 51HG Parts- Inside view 4
Si l’utilisation de plastique pour les pièces 160,161 et 162 est la norme chez tous les constructeurs, pour la pièce N°164 c’est beaucoup plus rare. Fabriquée dans un plastique très dur elle est renforcée par la pièce N°163 en métal, c’est cette partie métallique qui vient au contact de la roue N°36 pour embrayer. A voir dans le temps mais les matériaux ne font pas cheap ce qui est un peu rassurant.
Aldebaran 51HG Parts- Inside view 5
Pour l’axe de la manivelle la forme est similaire à celle de l’axe des nouveaux Conquest 14’/15′. L’aldebaran 15′ reprend également un système de protection inauguré pour la première fois sur les Calcutta 13′ 301 et 401, les pièces N°39 fixées sur un ressort (N°38) permettent à l’axe de ce désolidarisé de la roue N°40 en cas de blocage du guide fil (doigt,débris….). Ce dispositif permet de préservé les roues en plastique. Shimano Japon n’a pas communiqué dessus alors qu’il s’agit d’un des arguments de vente des Conquest.
Aldebaran 51HG Parts- Inside view 6
Au niveau de la partie guide fil le système de protection permet l’utilisation d’une roue plus fine (N46) similaire à celle utilisé sur les New Conquest. La déception vient de l’utilisation d’un palier(N°47) en plastique au lieu d’un roulement. On peut néanmoins le remplacer facilement par un roulement R5
Aldebaran 51HG Parts45a51_79_80
Le guide fil surdimensionné et conique a été taillé pour un gain de poids maximum mais le choix le plus fort est l’utilisation d’une dent (N°56) en plastique au lieu du traditionnel métal. Peut être moins abrasif pour la vis sans fin (N°48), il faudra voir dans le temps.
Aldebaran 51HG Parts- Inside view 7
Le bâti en lui même est très léger et évidé. On remarque sur le coté gauche une large ouverture qui vient accueillir la pièce N°158. Cette pièce ce clips coté gauche et ce vis à droite, le coté gauche laisse un léger jour, pour l’étanchéité on a vu mieux. Le plus gros défauts de l’aldebaran 51HG est cette pièce 158, trop flexible et fixé de façon trop approximative lors de l’utilisation si vous avez tendance à mettre l’index sur cette partie du moulinet vous sentirez un jeu qui donne une impression cheap inconcevable pour un moulinet dans cette gamme de prix.
Aldebaran 51HG Parts- Inside view 9
Aldebaran 51HG Parts- Inside view 11
La gâchette est la même que sur les derniers modèles Shimano tel que le Metanium 13′, la nouveauté vient de la dent que l’on trouve sur le coté gauche de la gâchette et qui passe entre la pièce N°158 et le bâti afin de mieux guider le mouvement, là ou jusqu’a présent la gâchette glissait simplement sur la pièce 168.
Aldebaran 51HG Parts- Inside view 10
Enfin la bobine et la dernière trouvaille Shimano pour le moment encore exclusivement réservée à l’Aldebaran 15′, le SILENT TUNE. L’idée est très simple, intercaler un ressort entre la bobine et le roulement présent sur l’axe afin de limiter les mouvements latéraux de la bobine lorsque le frein de friction est desserré.
Aldebaran 51HG Parts- Inside view 8
Aldebaran-51HG-Parts87a92

Note Mécanique : 7/10

Globalement l’Aldebaran est bien construit avec peu de jeux et avec un nombre de roulement correct pour sa gamme de prix, en revanche l’utilisation de plastique pour certaines parties, la légèreté de la visserie et surtout la pièce N°158 justifie cette note. 

Ergonomie :

La première chose qui frappe lors de la prise en main de l’aldebaran 51HG c’est son poids. Une sensation un peu déstabilisante d’avoir affaire à un boitier vide. Cette taille 51 est très compact, plus petit encore qu’un Metanium. Le bâti est très travaillé et bien que compact sa position sur la canne rend la prise en main très confortable pour des mains relativement grandes. Le dessus est façonné pour recevoir le pouce, particulièrement appréciable et il contribue a l’excellente ergonomie de l’Aldebaran.
Aldebaran 51HG-5Aldebaran 51HG-7
Aldebaran 51HG-8La gâchette quand à elle est située haute et tombe très facilement sous le pouce. Aldebaran 51HG-3Les poignées sont légères sans le coté plastique de certains modèles. Elles sont étonnamment plate pour Shimano mais la forme est réussie. Couplées avec une manivelle de 85mm légèrement Offset l’ensemble est très agréable en utilisation. Du coté du SVS infinity l’accès à la molette externe est aisé et ce fait rapidement sans aucun soucis, en revanche l’ouverture de la sideplate est plus délicate une fois le moulinet placé sur la canne. La sideplate n’est pas relié au bâti afin de gagner en poids en retirant la barre au détriment de la sérénité lors de la manipulation du moulinet au dessus de l’eau. Aldebaran 51HG-6Note Ergonomie : 9/10

Performances :

Aldebaran 51HG-2
L’Aldebaran a été testé sur un canne St Croix Legend extreme XC70MF (7’ Medium Fast). L’ensemble canne + moulinet accuse 240gr sur la balance, un véritable plaisir en utilisation. La douceur de récupération rend le moulinet agréable même sur des crankbait MR et DR. La légèreté du moulinet permet de gagner encore en sensibilité générale sur les pêches tactiles et la maniabilité est hallucinante. Il a été testé avec de la tresse YGK WX 8 PE1 et du nylon Toray Bawo 6lb.
Aldebaran 51HG-9
L’Aldebaran est un moulinet fait pour les pêches légères. Cette nouvelle version est très performante sur une plage de 3 à 10 gr,  au dessus de 10gr les performances sont un peu décevante, bien que correct je les trouve en dessous de l’ancienne génération. C’est justement son rôle d’être un « metanium Light » mais ce qu’on gagne sur la plage basse on le perd un peu en polyvalence comparé au Core 51/Aldebran MG. Plus axé finesse que la précédente génération l’aldebaran 51HG nécessite aussi plus de réglages. En effet le SVS inifity a besoin d’être régulièrement réglé en fonction du leurre pour profiter des performances optimales, c’est particulièrement vrai avec la légèreté de la bobine du 51HG, là ou le SVS du MG/Core 51 avec 2 masselottes s’adaptait à la grande majorité des situations. Ces réglages ne posent aucun soucis lorsqu’ils se contente d’être atteint avec la molette externe, en revanche c’est plus contraignant quand on doit ajouter une masselotte. Durant le test la plupart des situations ont été gérées avec une seule masselotte et en jouant sur les réglages de 3 à 6.
Au niveau du frein il puissant et progressif il n’y a rien à redire.

Douceur : 9/10

Lancer : 7,5/10

Note Performances : 8,25/10

Conclusion :

L’Aldebaran 51HG est un vrai plaisir à utilisé grâce à son poids et son ergonomie sans failles. Capable d’être utilisé sur des cannes L à M il peut également équiper une MH très légère pour des pêches tactiles. La construction est sérieuse bien que la pièce 158 soit trop flexible. Il vient clairement compléter un trou dans la gamme Shimano entre l’aldebaran BFS et le Metanium. Plus spécifique que  l’anciennes versions il est plus performant sur les leurres léger mais perd un peu sur la plage supérieur.

Note Générale : 8/10

Prochain test : Shimano Metanium DC HG publié courant Aôut

Panier