Test/Review Shimano 2015 Metanium DC HG

Test_Shimano_Metanium_DC_51HG

Les DC sont un peu à part dans le monde du casting. Equipés d’une puce électronique qui gère le frein, ils ont connus plusieurs évolutions et toutes ne se valent pas. Si l’Antares DC 4×8 et ses 32 réglages détient toujours le record de distance chez Shimano avec 118m, Shimano tend à simplifier l’utilisation des DC avec le I-DC+ sur le Scorpion DC (version la moins convainquante), le I-DC4 du Metanium DC7, le bluffant I-DC+ Tune de l’exsence DC et en 2015 le I-DC5 du Metanium DC.
Les DC trônent en haut de la gamme Shimano et le Metanium est le troisième moulinet le plus cher de la gamme Japon à égalité avec l’Antares 12′ et derrière les Antares DC et Conquest 10′ DC

Modèle 2015 Metanium HG
Ratio 7.4:1
Récupération 74 cm
Poids 190 gr
Poids Bobine  17gr
Roulements 9 S A-RB + 1
Longueur Manivelle  85mm
Frein 5 Kg
Capacité 14lb-100m
Pays de fabrication Japon
Prix Public Japon 55000 JPY HT
Prix Public US ND
Prix Publix France ND

Partie mécanique

La manivelle est un modèle de 85mm en Aluminium. Les poignées (knobs) sont les mêmes que sur les Conquest 14/15′ et ont la particularité d’être creuses.

Metanium_DC_HG-L_Handle

L’étoile de frein en Aluminium est un classique chez Shimano.

Metanium_DC_HG-L_Drag
Le frein de friction est dépourvu de système micrométrique. Sans être capitale c’est toujours une fonctionnalité appréciée…
Shimano a fait le choix d’intercaler un palier en plastique entre le roulement à rouleaux (31) et la plaque 201, un peu mesquin et absolument pas pratique. Le palier peut être remplacer par un roulement à billes mais retirer le roulement à rouleaux est un clavaire!
Metanium_DC_HG-L_LeftPlate

La roue de commande est surdimensionnée et Micro module. Comme sur le modèle 13′ elle est en Aluminium pour seulement 6gr, un roue de cette taille en laiton aurait forcément fait gagner quelques grammes à l’ensemble. Les rondelles de freins ne sont pas en carbone et curieusement la surface de contact entre la pièce 33 et la rondelle 123 n’est pas très importante, double mystère….

Metanium_DC_HG-L_GearPour l’axe de la manivelle c’est du classique, on retrouve le système de protection Shimano qui permet de ne pas abimer les roues N°41 et 53 si un élément vient bloquer le guide fil (vu l’espace il ne peut pas s’agir d’un doigt…).
Metanium_DC_HG-L_HandleShaftMetanium_DC_HG-L_Gear2Pour la partie qui compose le mécanisme de la gâchette/débrayage, le jeu que peut avoir la pièce 171 a été réglé par l’ajout d’un petit collier plastique (N°66), c’est efficace.
Metanium_DC_HG-L_ClutchMetanium_DC_HG-L_174Sur le Metanium DC la gâchette est strictement identique à la nouvelle gamme Shimano. La gâchette est guidée par une nervure dans la pièce 175 et non derrière comme c’est le cas sur l’Aldebaran 51HG. Dans les deux cas le jeu dans la gâchette est inexistant.
Metanium_DC_HG-L_Clutch2

Le guide fil est très classique, on déplore l’absence de roulement ou de palier en plastique qui offre l’avantage d’être facilement changé. Ici pas de possibilité d’amélioration. Metanium_DC_HG-L_Levelwind
Metanium_DC_HG-L_LevelWind2

La pièce 167 est légère mais contrairement à l’aldebaran 15′ elle est bien maintenue et n’offre aucun jeu.

Metanium_DC_HG-L_167Le bâti nu ne pèse que 25gr
Metanium_DC_HG-L_bati

La bobine est spécialement faite pour le DC. Avec un poids de 17gr elle offre de bonnes performances et est polyvalente.

Metanium_DC_HG-L_SpoolEt enfin le cerveau du Metanium, le bloc I-DC5. Ici fini les fils de cuivre apparent du premier système, le bloc est parfaitement moulé avec une partie en caoutchouc qui entre dans la bobine. L’accès au roulement de bobine est aisé puisqu’ils suffit de retirer les 3 vis et le Clip.
Metanium_DC_HG-L-DC

Note Mécanique : 8,5/10 Le Metanium DC est le clone du Metanium 13′. Il partage donc les qualités du Metanium 13′ HG mais aussi ses petit « défauts » qui, avec l’augmentation de prix du DC, deviennent plus dur à justifier. Le palier en plastique, l’absence de roulements sur le guide fil, le bouton de frein de friction non micrométrique et les rondelles de frein. Reste qu’en 2 ans d’existence la base a fait ses preuves et la puce DC est un petit bijoux.

Ergonomie :

Metanium_DC_HG-L_6
Les DC sont connus pour être lourd. Les Metanium limitent la casse puisqu’ils sont les seuls de la gamme à passer sous la barre des 200gr. Le DC HG avec ses 190gr donne une impression de solidité sans pour autant être trop lourd même si il se situe dans la moyenne haute des moulinets polyvalents. Sur une MH ça ne pose pas de problème en revanche sur une M vraiment légère ça commence à ce sentir (sans être dramatique).
Metanium_DC_HG-L_7Metanium_DC_HG-L_9
Légèrement plus gros qu’un Aldebaran 51 mais similaire au Chronarch Ci4+ la prise en main est bonne. Les  nouvelles poignées creuses restent très proche des Technical Grip (moins imposantes que les Technical Grip II), on reste donc en terrain connu pour les connaisseurs Shimano. La manivelle de 85mm très légèrement offset est confortable dans toutes les situations y compris en Power fishing.
Au niveau des réglages l’accès est très rapide et entièrement réalisables depuis la molette
extérieure.
Metanium_DC_HG-L_5Seul le type de ligne nécessite l’ouverture de la sideplate donc à moins de changer le nylon pour de la tresse en cours de partie de pêche on n’ouvre pas le moulinet. La sideplate n’est pas reliée au bâti (DC oblige) mais l’ouverture est sécurisée, pour pouvoir actionner le bouton d’ouverture il faut préalablement régler la molette du DC sur « open ». Petite sécurité bienvenue quand on connait le prix d’une puce DC. Note Ergonomie : 8,5/10

Performances :

Metanium_DC_HG-L_10
Le Metanium DC a été testé sur plusieurs cannes :
– Duckett Micro Magic 7’9 MH Crankin
– Kistler LTX MH 7′ Fast
– Deps Sidewinder Venom Fang 6’6 XF

Corps de ligne :
– Tresse YGK WX 8 PE1,2
– Nylon Nogales Dead or Alive 12lb
Metanium_DC_HG-L_3

Sur le papier le 15′ Metanium DC est le plus logique et le plus clair. On peut enfin régler indépendamment le type de ligne utilisé, facteur qui change radicalement le travail du frein, en effet la bobine ne se comporte pas de la même façon si l’on utilise du nylon, de la tresse ou du Fluoro. Autre différence comparé aux versions précédentes, Shimano donne clairement la plage d’utilisation de chaque réglage.

    • 1 : Pour les gros crank, lipless et jig allant de 18 à 30gr+.

 

    • 2 : Pour les leurres moyens allant de 10 à 20r

 

    • 3 : Pour les jerkait/Minnow et Shallow crankbait de 8 à 12r.

 

    • 4 : Pour les pêches weightless (non plombées) comme par exemple des Senkos et petits shad allant de 5 à 8gr.

 

    • A : Mode Automatique couvrant les réglages de 2 à 4 soit la plage de leurres 5/20gr.

 

  Les modes sont bien respectés et les performances au rendez vous. Les distances de lancer sont vraiment bonnes sur les 4 réglages spécialisés. Le mode Automatique est le moins convaincant en terme de performance. Le changement de mode est tellement facile qu’il est plus intéressant de régler sur un des 4 réglage optimisé plutôt que le mode A. Lors de journées de test sur le Salagou ou le vent était bien présent il était parfois nécéssaire de régler un cran au dessus pour ne pas perruquer mais pour ceux qui connaissent un peu le lac il n’y a rien de surprenant tant le vent peut être puissant. En condition classique je me suis surpris à parfois chercher quelques réglages intermédiaires mais globalement les réglages font le boulot et bien. Pour le Pitching le mode 4 est préconisé. Sur ce type de lancer le moulinet ne m’a pas particulièrement bluffé. Lancer : 8,5/10 Metanium_DC_HG-L_2
La taille de la roue de commande est impressionnante dans le bâti. Le micro module est une belle prouesse d’usinage et on retrouve le X-Ship pour une bonne douceur de fonctionnement. Je n’ai pas grand chose à dire sur ce point, c’est agréable même si j’aurais supporté un roulement au lieu du palier (qui est très difficile d’accès soit dit en passant).
Metanium_DC_51HG_GearBox

Douceur : 9/10

Note Performances : 8,75/10

Conclusion :

Le Metanium DC est une bonne amélioration du Metanium 13′. Le Digital Control s’avère efficace et très facile d’utilisation. Tout aussi polyvalent que le modèle classique il offre des réglages plus facile et plus clair que le SVS Infinity. Le surcout de 10000JPY correspondant au prix de la sideplate équipée DC, l’intérieur ne change pas. En 2 ans peu de problèmes sont apparus, la base est donc fiable. Hormis les quelques détails évoqués dans la partie mécannique il y a peu de chose à reprocher au Metanium DC.

Note Générale : 8,6/10

 

Panier